Comment sont calculés les honoraires du notaire

Comment sont calculés les honoraires du notaire ?

Comment sont calculés les honoraires du notaire ?
Rate this post

Que ce soit dans le cadre d’une formalité immobilière ou dans l’élaboration d’un acte notarié, le service d’un notaire est aussi bien obligatoire qu’indispensable.

En effet, le notaire joue le rôle de consultant juridique et administratif, de conseiller et de rédacteur. Cela dit, le notaire doit être rémunéré par ces services rendus. Les frais du notaire incluent plusieurs frais dont les honoraires en font partie.

Les honoraires du notaire : les émoluments fixes

Le notaire est rémunéré selon le type de prestation qu’il effectue. En tant qu’officier ministériel, il effectue diverses tâches aussi bien dans l’administration que dans l’immobilier.

Les frais de notaire comprennent les taxes, les débours et les honoraires. Cela dit, il existe deux prestations permettant de calculer les honoraires du notaire, dont la prestation en situation de monopole et la prestation hors monopole, tous deux nécessitent des formalités et l’authentification d’actes.

Pour les actes en situation de monopole, les honoraires du notaire sont répartis en émoluments fixes et émoluments proportionnels qui sont règlementés par décret. En effet, le tarif de ces émoluments est établi par une grille tarifaire par décret.

Les émoluments fixes concernent l’élaboration des divers actes dont le frais varie en fonction du type d’acte. Par exemple, un mandat de protection de futur de 6 pages est chiffré à 288,96 € tandis qu’un contrat de mariage de 5 pages à 394,60 €.

Les honoraires du notaire : les émoluments proportionnels

En principe, les émoluments proportionnels concernent toutes les formalités liées à l’achat ou la vente d’un bien immobilier. Il existe différentes sortes d’émoluments proportionnels dont l’émolument de négociation, l’émolument de transaction et l’émolument de formalités, etc.

Les émoluments de négociation sont perçus pour les opérations que le notaire doit effectuer pour le compte d’un client tel que la vente d’un bien immobilier.

Les émoluments de transaction représentent les honoraires du notaire en cas de litige ou pour l’obtention d’un accord. Quant aux émoluments de formalités, il s’agit en principe de l’élaboration d’un acte comme la consultation d’un fichier public.

Cela dit, les émoluments proportionnels sont calculés par taux. En effet, ces honoraires sont chiffrés en appliquant un pourcentage dégressif par tranche à la valeur du bien.

En général, ces émoluments proportionnels sont de l’ordre de 6 à 10 % du prix du bien. Par exemple, pour un terrain qui a une valeur de 8000 euros, le notaire peut percevoir 342 euros d’émoluments proportionnels.

Les honoraires du notaire : les honoraires libres

Outre les émoluments fixes et proportionnels, le notaire peut percevoir des honoraires libres. Il s’agit des honoraires perçus pour des prestations hors monopole.

Outre les prestations en tant qu’officier public, le notaire peut effectuer des prestations de conseil. Par exemple, le notaire peut prendre en charge des affaires non liées à un acte notarié. Cela peut s’agir la gestion d’un bien immobilier ou un conseil de famille. Cela dit, les honoraires sont fixés librement par le client et le notaire.

Toutefois, selon le code de la déontologie des notaires, le notaire a l’obligation de rendre compte au préalable au client des frais qu’il devrait s’acquitter.